Végétaliser une toiture en pente

Les toitures végétalisées ont existées depuis bien longtemps, mais aujourd’hui, elles sont de plus en plus présentes, que ce soit en pleine ville ou dans la campagne. Si elles ont un tel succès actuellement, c’est parce que les avantages sont des plus nombreux, à n’en citer que leur côté écologique et la protection qu’elle apporter à la toiture même. Végétaliser sa toiture nécessite cependant le respect de certaines règles, dont le fait de disposer d’une toiture à pente de 3 à 20 %. Au-delà de ce pourcentage, la végétalisation d’un toit exige plus de précautions.

Végétaliser son toit en pente : les points clés

La possibilité de végétaliser son toit en pente est réelle. Cependant, le système de végétalisation sur ce type de toit est bien différent des toits à faible pente, inférieure à 20 %. Sur un toit en forte pente, supérieur à 20 %, végétaliser son toit implique des contraintes spécifiques, telles que des risques plus considérables en érosion du substrat ou encore en érosion de la végétation. Le ruissellement des eaux pluviales représente également un problème sur une toiture végétalisée à forte pente. Sans oublier la surcharge qui pourra être générée par la toiture une fois la végétalisation réalisée.

Avant de pouvoir mettre en exergue la possibilité de végétaliser son toit en pente, une étude technique plus approfondie doit être effectuée. Ceci, dans le but de limiter les risques, de pouvoir mettre en place les solutions les plus appropriées face aux différentes contraintes existantes, mais aussi pour opter au système d’arrosage le plus adapté. Végétaliser son toit à forte pente, tout comme végétaliser ses murs, implique alors l’intervention d’un professionnel qui saura proposer les meilleures solutions et réaliser les travaux dans les règles de l’art. En effet, selon votre région, des réglementations pour un toit végétal en pente sont à respecter. Afin de savoir exactement comment installer une toiture végétalisée alors, le mieux est de faire appel à un professionnel du métier.

Possibilité de végétaliser son toit en pente : quelques bons conseils

Afin que la végétalisation d’une toiture en pente puisse réussir, il est important de rappeler la réalisation d’une étude plus approfondie sur les contraintes existantes et les caractéristiques du toit. Par ailleurs, la mise en place d’éléments butés en bas de pente représente une excellente solution pour la réussite du projet. Pour prévenir les risques d’érosion de la végétation également, il faut envisager des solutions pré-végétalisées en pépinière. Les techniques de végétalisation en semis de fragments ou par plantation de micro-mottes sont fortement déconseillées dans ce cas précis. En fonction de l’importance de la pente, il est aussi essentiel d’assurer la protection de la couche de substrat qui risque de glisser vers le bas. Pour cela, vous pourrez opter pour un système régulier de retenue anti-glissement qui évitera par la même occasion le ravinage de la végétation et du substrat.

Si dans la plupart des cas, le système d’arrosage d’une toiture végétalisée est assuré par les eaux de pluie, dans le cas d’une végétalisation de toit à forte pente, les possibilités de réserves en eaux pluviales sont fortement diminuées. Afin de pallier ce problème alors, l’installation d’un système d’arrosage automatique est à prévoir. Les différentes réglementations pour un toit végétal en pente ne sont pas également à exclure, alors, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour effectuer les travaux comme ils se doivent.