Que faire des espaces verts sinistrés ?

Il se produit de plus en plus fréquemment des catastrophes naturelles, ce qui affecte les bâtiments, mais également les espaces verts.

Les sinistres peuvent se produire dans n’importe quelle communauté, à n’importe quel moment, et cela survient souvent sans préavis : pluies verglaçantes, inondations, tempêtes de fortes bourrasques de vent, incendies, feux de forêt, tremblements de terre, éboulements et affaissements de terrain, etc. Ces incidents peuvent avoir des conséquences environnementales majeures. Voici des conseils pour préserver vos espaces, et comment orchestrer la gestion des débris après sinistre, afin de répondre de manière organisée et rapide.

Nettoyer après un orage

Voici les bons gestes à poser dans le jardin ou potager pour nettoyer après un orage modéré :

  • Commencez par un tour d’inspection de la terrasse et du jardin pour repérer les dégâts. Ciblez les urgences à déblayer après une tempête.
  • S’il y a des arbres abattus et endommagés, entremêlés de fils électriques, ne songez même pas à y toucher. Contactez les autorités locales et attendez leur intervention (même si cela peut prendre du temps).
  • Si des arbres ont été atteints, il est recommandé de ne pas effectuer soi-même l’élagage. Confiez les travaux à un élagueur grimpeur professionnel. Sinon, appelez un voisin ou un ami pour qu’il vous assiste et guide la coupe de branches lourdes.
  • Redressez les plantes qui se sont affaissées. Installez des tuteurs pour les soutenir.
  • Coupez ou taillez ce qui est abîmé. Il ne sert à rien de garder des plantes abîmées, car elles pourraient devenir des sources de foyers d’infection.
  • S’il y a eu de la grêle, traitez les légumes, arbres fruitiers, et petits fruits ayant subi des dommages. Cueillez immédiatement ce qui est arrivé à maturité. Pulvérisez les plants avec une solution de bouillie bordelaise, un traitement préventif contre les maladies cryptogamiques.
  • Quand l’eau s’est retirée et que la terre est sèche, sarclez pour ameublir le sol. Étendez ensuite du paillis pour couvrir la terre nue.
  • Remplacez les plants abîmés s’il n’est pas trop tard dans la saison. Sinon, attendez à l’automne pour réaménager vos massifs et planter de nouvelles vivaces.

Incendie dans un espaces verts

À l’issue d’un incendie dans un espaces verts, s’il s’agit d’espaces boisés, il est préférable de patienter 1-2 ans pour que le bois se décompose naturellement. Ensuite, il importe d’orchestrer un grand nettoyage. Le sol peut être légèrement retravaillé, mais cela devrait s’effectuer de la manière la plus naturelle possible.

Ces opérations de nettoyage sont généralement fort coûteuses. Il arrive souvent qu’une génération se charge de replanter, alors qu’il faut attendre à la génération suivante pour récolter le fruit de ces efforts…

Inondation d’un un espace vert

L’inondation constitue l’un des principaux risques naturels dans le monde, et se produit de plus en plus fréquemment. Il s’agit de la catastrophe naturelle réputée pour causer le plus de dégâts. Environ 80 % des catastrophes mondiales naturelles produites au cours des 2 dernières décennies s’avèrent d’origine hydrologique ou météorologiques.

Déblayer après une tempête ou inondation s’inscrit généralement dans une phase de reconstruction et consiste souvent en une action collective.

La réponse des intervenants est optimisée par la mise en oeuvre d’un plan de gestion des débris. Les communes et gouvernements établissent des procédures et fournissent les lignes directrices pour le retrait des matières résiduelles après une tempête, afin d’aider les organisations et citoyens à agir de manière contrôlée et coordonnée.

Ces actions concertées ont pour objectif de ramener la situation le plus rapidement possible à la normale. Les autorités d’appuient sur des connaissances de problématiques environnementales et sanitaires, de même que sur les ressources disponibles, pour la coordination des travaux.

Vous devriez respecter les consignes des autorités, et ne pas brûler les étapes pour ne pas mettre en danger votre sécurité et celle de vos proches.

Les options existantes de collecte des déchets pourraient s’avérer insuffisantes pour composer avec un surplus de matières résiduelles. Des structures temporaires pourraient être mises sur pied, dépendamment de l’évaluation des volumes engendrés et des types de débris. Informez-vous à propos des diverses infrastructures qui accepteront les débris en provenance de vos espaces verts.

Architecte paysagiste: réussir son jardin