Aménager des claustras sur sa terrasse

Le claustra est une cloison ajourée, permettant de moduler différents espaces. Facile à installer et décoratif, sa diversité de modèles offre de multiples usages : brise-vue, aménagement extérieur, clôture, support végétal…

Voici toutes les raisons d’investir dans un claustra pour aménager ses espaces extérieurs.

Choisir son claustra

Le claustra est une cloison légère, modulable et décorative, qui se distingue des palissades et clôtures. Il est constitué d’éléments préfabriqués appelé claustres. Utilisé pour délimiter des espaces aussi bien intérieurs qu’extérieurs, le claustra est un aménagement d’architecture léger et très décoratif. Généralement ajouré, il préserve votre intimité tout en laissant passer les rayons du soleil.

Les différents matériaux

Il existe une multitude de matériaux de claustras, les 3 principaux étant le bois, la pierre et la terre cuite.

  • En bois naturel : les plus courants, qui apportent une esthétique naturelle et se fond dans le paysage. Robuste et résistant à l’usure, il faut toutefois l’entretenir régulièrement avec une lasure ou un vernis.
  • En bois composite : toute l’esthétique du bois naturel sans l’entretien ! Composé de filaments de bois et de résines en plastique, il se nettoie facilement et dure dans le temps.
  • En PVC : léger et abordable, mais moins solide.
  • En aluminium : solide et design, il est thermolaqué et dure ainsi plus longtemps. Il apporte élégance et raffinement !
  • En pierre, en terre cuite ou en béton : très robustes, les claustras maçonnés peuvent constituer une clôture opaque. Certains panneaux copient l’aspect du bois, de l’acier ou des pierres.
  • En fibre végétale : pour une esthétique d’inspiration exotique, on peut opter pour un tissage ou tressage de végétaux comme le bambou, la paille, la bruyère, l’osier…

Il existe quelques innovations, comme des claustras mobiles avec balconnière intégrée. Et pour un jardin entièrement personnalisé, il est même possible de le concevoir sur-mesure.

De multiples usages

Le claustra est utilisé pour séparer et moduler différents espaces dans les jardins et terrasses, mais aussi sur les balcons, les cours ou dans un patio. En pierre, terre cuite ou béton, il peut aisément s’utiliser comme clôture ou élément de maçonnerie paysagère.

Vous pouvez également l’utiliser comme brise-vue, afin de créer de l’intimité et vous protéger des regards indiscrets. Il est particulièrement utile dans les régions venteuses, car il protège du vent tout en le laissant passer à travers. On évite ainsi d’exercer une trop forte pression sur les panneaux qui pourrait les faire plier.

Enfin, la diversité des modèles fait du claustra un élément fort de décoration extérieure, permettant de créer différents univers. Les motifs ajourés, figuratifs ou géométriques, permettent de créer différents jeux de lumière, et de cloisonner sans s’enfermer.

Si votre terrasse est entourée de murs, comme c’est souvent le cas dans les jardins urbains, le claustra peut aussi s’avérer utile pour camoufler un mur disgracieux. Par exemple, quelques panneaux de bois habillent joliment des murs un peu décrépis par les années. Autre avantage : on peut végétaliser les lieux en installant des plantes grimpantes, sans abîmer davantage les pierres ou briques de la paroi.

Ainsi, le claustra permet de végétaliser plus facilement les espaces : on peut y faire courir des plantes grimpantes, accrocher des pots ou installer des bacs à plantations. Il existe également des modèles dotés de jardinière intégrées ou d’étagères amovibles pour y poser de petits végétaux.

Installer un claustra

La pose de claustra est relativement simple, et implique simplement la fixation des poteaux et le jointement des divers claustres.

Dans un premier temps, situez l’emplacement des poteaux, en reportant la longueur des claustras sur le sol. Le mode de fixation dépend du support sur lequel sont installés les panneaux :

  • Si l’installation se fait dans de la terre, utilisez une bêche et creusez une zone d’environ 20 cm pour 40 cm de profondeur. Vous pouvez également sceller vos poteaux dans des blocs de béton. Vous pouvez alors fixer des tasseaux afin de maintenir les poteaux en place jusqu’au séchage complet du béton.
  • Si vous installez vos claustras sur une terrasse ou dans une dalle béton, utilisez une platine tubulaire. Toutefois, retenez que ce système n’est adapté que pour des panneaux d’1,20 m minimum.

Vérifiez le bon alignement des éléments : à l’horizontale à l’aide d’un cordeau, et à la verticale avec un niveau à bulles. Une fois les poteaux installés, fixer vos éléments à l’aide d’équerres pour les claustras en bois, ou de mortier colle s’il s’agit de panneaux en béton, pierre ou terre cuite.

Bon à savoir : pour les terrasses et balcons en logement collectif, vous devez obtenir l’accord du syndic de votre copropriété.

Les prix

La fourchette de prix est très variable en fonction des matériaux :
• 5 € par élément en terre cuite,
• 2 à 5 € par élément en béton,
• 15 € pour la pierre reconstituée.

Si vous préférez des grands formats, comptez entre 100 et 300 € le panneau de 1,50 m de hauteur.

Architecte paysagiste: réussir son jardin