L’entretien d’un verger

Cueillir les fruits à la belle saison, sentir les parfums qui embaument le jardin et admirer la beauté de la nature avec les différentes espèces d’arbres fruitiers font partie des avantages du verger.

Un bon entretien des arbres fruitiers est vital pour ces végétaux. Ils ont besoin de taille, de traitement, d’apport en nutriments, ainsi que d’autres soins pour être en bonne santé et pour produire davantage.

Les bons gestes à adopter pendant les premières années de plantation

Les jeunes arbres, nouvellement plantés, sont fragiles et nécessitent davantage de soins pour bien reprendre.

Arrosage copieux et régulier

La formation de la couronne et le développement du système racinaire doivent être boostés pour que les jeunes arbres fruitiers puissent bien croître. Un bon arrosage favorise cette reprise. L’eau doit pénétrer dans le substrat pour atteindre les racines évoluant en profondeur. En été, il est préférable d’agir pendant la soirée, après que le soleil se soit couché. La fréquence de l’arrosage peut être réduite lorsque l’humidité du sol est préservée, comme lors d’un paillage.

La fertilisation du sol du verger

Au moment de la création d’un verger dans son jardin, les trous de plantation doivent être fertilisés avant la mise en terre des jeunes arbres. Ce premier apport ne suffit pas puisque les arbres fruitiers, au cours de leur vie, puisent incessamment les nutriments nécessaires à leur développement, dans le substrat. Ce dernier doit être riche pour pouvoir subvenir aux besoins des végétaux. L’enrichissement du sol du jardin, par l’apport d’engrais, doit se faire tous les ans. Le choix dépend de la préférence et du type de culture mis en place.

Pour un verger bio, l’ensemencement d’engrais vert au mois d’août est la meilleure alternative. Cet engrais vert pousse et doit être broyé, puis enfoui dans le substrat, au printemps. L’ajout d’un engrais bio, du genre poudre de corne ou sang séché, suivra cette opération.

D’autres possibilités existent également, comme l’utilisation d’engrais minéraux ou organiques.

Un désherbage régulier

Le développement des ramures dépend grandement de la reprise des jeunes arbres. Le désherbage, notamment autour des pieds des arbres, est indispensable. L’opération s’effectue sur une surface de 0,5 m² lorsque les arbres sont encore très jeunes et sur une espace de 1 à 2 m² lorsqu’ils arrivent à leur âge adulte. L’intervention peut se faire à l’aide d’un appareil comme le sarclage ou le motoculteur, ou via un produit désherbant. Il est nécessaire de répéter cette intervention plusieurs fois au cours d’une saison, notamment lorsqu’il pleut. Le paillage avec des matières organiques favorise la formation du compost qui fertilisera le sol.

La taille

La taille fait partie de l’entretien d’un verger, depuis la formation de la plante jusqu’à son âge adulte.

La taille de formation

La taille de formation permet de moduler le port et la silhouette de l’arbre, mais elle contribue aussi à la production de la plante. Afin de favoriser la bonne récolte des fruits, il convient d’éliminer les tiges latérales durant les 3 premières de ces arbres. Cette technique renforce aussi la charpente et offre une durée de vie plus longue aux végétaux.

La taille d’entretien

Un verger composé d’arbres adultes requiert toujours de l’entretien, mais les fréquences et la rudesse des travaux sont moindres. L’éclaircissage des fruits et la taille de fructification sont incontournables. Le premier consiste à enlever quelques fruits pour éviter le surnombre. La taille de fructification multiplie les récoltes. Mais l’émondage sert aussi à aérer la couronne, à donner une belle silhouette et à pallier les maladies et l’installation des niches de parasites.

Tels sont les entretiens à réaliser au sein d’un verger. Toutefois, il existe des soins spécifiques selon les arbres que les professionnels peuvent prodiguer.

Architecte paysagiste: réussir son jardin