Création d’un verger dans son jardin

De plus en plus de propriétaires de maisons cultivent un potager dans un souci de production de légumes et d’herbes sains et biologiques, et s’intéressent aussi aux arbres fruitiers.

Quels arbres dans son verger ? Voici des astuces qui vous aideront à concevoir un projet de verger, et choisir des variétés d’arbres fruitiers, en accord avec votre terrain et vos envies.

Peut-on envisager la création d’un verger dans un petit jardin ?

Plusieurs croient à tort qu’il est nécessaire de disposer d’une certaine superficie d’un verger pour cultiver des arbres fruitiers. Les jardins de superficie plus modeste disposent néanmoins de solutions futées.

Il existe des variétés naines ou colonnaires au port vertical qui se cultivent en pot sur une terrasse ou en pleine terre. Par exemple, il pourrait s’agir des espèces suivantes :

  • pêcher
  • pommier
  • cerisier
  • poiriers
  • pruniers
  • abricotiers

Ces variétés ont pour avantage que les récoltes apparaissent rapidement, et leur cueillette s’avère fort simple. Concernant l’entretien, il suffit d’éclaircir légèrement les fruits. La taille n’est presque pas nécessaire. Il importe toutefois de ne pas lésiner sur l’arrosage, en particulier les arbres cultivés en pots.

Une autre solution consiste à adosser un arbre palissé contre un mur, ce qui convient admirablement bien à la culture d’arbres fruitiers dans de petits jardins.

Des plants vivaces de baies, de plus petits formats, offrent une récolte généreusement abondante, comme les cassis, gadelles, groseilles. Certaines variétés de framboises noires sont très résistantes et conviennent aux climats plus rudes. Il suffit de les faire grimper sur un système de piquets et cordes tendue pour faciliter l’entretien des plantations et la récolte.

Quel emplacement privilégier pour un verger ?

Pour choisir le meilleur emplacement pour la création d’un verger et déterminer quelles espèces et variétés cultiver, il importe d’analyser le climat de sa région, d’observer quelles sont les durées d’ensoleillement, et de tenir compte de la présence de gelées printanières et du froid hivernal.

D’autres éléments à analyser concernent la nature du sol, le relief, l’exposition aux éléments, les environs autour du terrain (comme une haie, un mur de pierre, un bâtiment).

Dépendamment de la superficie dont vous disposez, il est recommandé de préparer un plan. Cet exercice aide à évaluer le nombre d’arbres pouvant être envisagés. Pour ce faire, vous devez connaître les dimensions des arbres lorsqu’ils atteignent l’âge adulte, et porter une attention particulière aux conditions de fertilisation (certaines variétés sont auto fertiles), de même que les distances à respecter entre des plantations différentes.

Il est impossible d’inclure des plants de petits fruits dans le projet d’ensemble.

Quels arbres dans son verger ?

Sélectionnez la forme d’arbre fruitier : plein vent (haute et demi-tige), palissée, basse tige.

Les plants greffés, désignés sous le nom de « scion », sont moins dispendieux, mais ils exigent une taille spécifique pendant de nombreuses années.

  • BASSE TIGE : Ces variétés demeurent basses, environ 3-4 mètres de hauteur, même à l’âge adulte. Cela permet de les planter de manière plus dense. La circulation et les passages dans ce type de verger peuvent être encombrés et compliqués par leur port de ces arbres.
  • HAUTE TIGE : Ces variétés sont reconnues pour leur plus grande longévité. Toutefois, elles exigent une plus grande superficie. Il est plus simple de circuler autour de ces arbres. La cueillette est cependant plus laborieuse : des échelles sont nécessaires pour se rendre jusqu’aux fruits. La hauteur est proportionnelle à la productivité. Les récoltes apparaissent sur les branches plus basses. L’entretien est moins fréquent, avec une taille toutes les 3-5 ans.
  • FORME PALISSÉE : Ces arbres sont très appréciés pour leur esthétique indéniable. Les formes diverses sont possibles : palmette oblique, cordon horizontal, palmette en U, etc. Ces formes nécessitent une taille précise annuelle, exigeant un certain savoir-faire.
Architecte paysagiste: réussir son jardin