Les piscines à coque

Il existe différents types de piscines, dont les piscines à coque.

Catégorisée parmi les piscines enterrées, son installation impose certains travaux et ainsi un plus gros budget. Cependant, c’est un type de piscine qui est de plus en plus apprécié par les amateurs de baignade. En effet, la piscine à coque présente de nombreux avantages et quelques inconvénients. Il est aussi important de savoir bien choisir la coque de sa piscine. Voici alors quelques informations et conseils pour en savoir davantage sur les piscines à coque.

En savoir d’avantage sur la piscine à coque

Comme son nom l’indique, une piscine à coque est un bassin formé en une seule pièce qui est généralement en polyester ou en vinylester. Quant à sa structure, le plus souvent, elle se compose de fibre de verre et de résine supportés par une base en mousse. L’étanchéité du bassin est assurée par l’application d’un gel coat qui jouera également un rôle essentiel dans l’esthétique du bassin.

Généralement, il est appliqué au moment de l’installation du bassin. Pour certains modèles, la solidité et la stabilité de la structure sont renforcées par la mise en place de raidisseurs ou poteaux. Lorsque vous serez alors sur le point d’en acheter une, elle vous sera livrée à domicile, déjà moulée dans sa forme finale. Une forme que vous aurez effectivement choisie, comme ronde, carrée, ovale ou dans une forme plus originale. Toutefois, lors de l’achat, il est important de savoir bien choisir la coque de sa piscine. En effet, certaines coques sont d’excellente qualité, alors que d’autres non. Les conseils d’un professionnel pourront vous être d’une grande aide sur ce point.

Les avantages d’une piscine à coque

Si l’on n’arrive pas encore à savoir quelle piscine choisir pour son jardin, la piscine à coque peut se révéler être un excellent choix, surtout que vous désiriez une piscine enterrée. En découvrant d’ailleurs les avantages d’une piscine à coque, vous ne pourrez qu’être convaincu de votre choix pour une installation dans votre jardin. À première vue effectivement, la piscine à coque ne présente que des avantages, comme :

  • Son installation simple et rapide
  • Son entretien facile et économique
  • Sa structure avec revêtement étanche dès la pose
  • Ses possibilités de formes et de dimensions
  • Ses différentes couleurs
  • Sa large possibilité de personnalisation
  • Sa capacité à accueillir les différents types d’accessoires et équipements pour piscine

Avec une piscine en coque donc, vous avez la possibilité d’harmoniser davantage votre bassin à votre paysage et à votre style d’aménagement extérieur. La coque étant modulable, ce type de bassin offre l’opportunité d’un aménagement plus esthétique et à votre goût. Autant que vous le souhaitiez, vous pourrez faire de votre piscine à coque un lieu de baignade et de détente des plus relaxants, confortable et convivial. Malgré tout, il faut aussi tenir compte de tous les inconvénients d’une piscine à coque.

Les inconvénients d’une piscine à coque qu’il faut savoir

En dépit de tous les avantages d’une piscine à coque, certaines de ses propriétés représentent quelques inconvénients qu’il est essentiel de savoir. L’une des toutes premières contraintes à prendre en compte est avant tout l’accès à votre propriété. En effet, si l’accès n’est pas possible par camion, il est impossible de procéder à son installation comme il sera livré en un seul bloc. Par ailleurs, malgré la grande résistance de la résine utilisée dans sa conception, la coque a une durée de vie limitée.

Les mouvements du terrain sur lequel la piscine à coque sera installée peuvent causer des déformations et de fractures de la structure, alors que les réparations sont des plus complexes et peuvent même s’avérer impossibles dans certains cas. Afin d’opter alors pour un bassin de qualité et pour une installation dans les règles de l’art, faire appel au service d’un professionnel est recommandé. Autre article sur le sujet (https://architecte-interieur-83.com/piscines-gres-cerame/)

création de jardin paysager : en savoir plus

Architecte paysagiste: réussir son jardin