L’étanchéité de la toiture végétale

Difficile de résister au charme de ce tapis vert qui orne les toitures ! En plus d’être décorative, la mise en place d’une toiture végétale est un geste écologique.

Un toit recouvert de végétaux contribue largement à la biodiversité. Il capte, en plus, les poussières pour assainir l’air. Ses atouts dans les zones urbaines à forte densité sont indéniables. Il est d’ailleurs prouvé que le toit végétalisé optimise les performances thermiques d’une habitation. Mais, encore faut-il qu’il soit bien étanche. Les toitures végétales sont conçues avec des matériaux très étanches. Il est de votre devoir de bien les entretenir pour conserver leur qualité. Si jamais, votre toit végétalisé rencontre un problème d’étanchéité, sachez qu’il y a des solutions pour y remédier.

Toiture végétale : une étanchéité supérieure à celle des toitures classiques

L’étanchéité de votre toiture végétale conditionne votre confort de vie à l’intérieur. Elle garantit, en effet, les performances thermiques de votre habitation pour faciliter le chauffage intérieur et pour réduire les dépenses y afférentes. C’est donc idéal pour renforcer la capacité isolante de votre maison. Elle permet, en plus, d’éviter la pénétration de l’eau à l’intérieur qui pourra être dévastateur pour votre construction. De manière générale, le système d’étanchéité pour sa toiture végétale est optimisé. Mais comment est structurée une toiture végétalisée ? La toiture est supportée par un élément porteur en bois, en béton ou en acier. Elle est également composée d’un pare vapeur qui sert à empêcher les eaux pluviales et les condensations de s’infiltrer. Puis, il existe une couche d’isolation thermique qui est protégée par 2 membranes bitumineuses. Grâce à des traitements spécifiques, le système d’isolation ne pourra pas être atteint par les racines des plantes. Par-dessus tout, un système d’évacuation spécial est mis en place pour évacuer les eaux pluviales. Ceci est assuré par une couche de drainage en polyéthylène. Tout cela pour vous dire que la toiture végétale bénéficie d’un système d’étanchéité bien poussé grâce à un complexe isolant très résistant et performant.

Bien entretenir sa toiture végétale pour préserver son étanchéité

Pour bien préserver l’étanchéité de votre toit végétalisé, un entretien régulier est indispensable. Cela permettra de garder un taux de couverture végétale au-delà de 80%. À part l’entretien proposé par le fournisseur de votre système de végétalisation extensive, vous devrez également l’entretenir régulièrement. Pensez à désherber et à éliminer les plantes mortes. Vous devrez donc remplacer les plantes enlevées pour ne pas laisser vacants les endroits. Il faut, en plus, faire un nettoyage fréquent des feuilles, des joints, des trop-pleins et des orifices d’évacuation des eaux pluviales. N’oubliez pas non plus de fertiliser votre toiture végétale.

Que faire en cas de fuite dans son toit végétal ?

Il est porté à votre connaissance que vous devrez contrôler l’étanchéité de votre toit végétalisé au moins une fois par an. Pour détecter une fuite, prêtez une attention particulière aux bandeaux, aux acrotères et aux murs afin d’être sûr de la qualité d’étanchéité de votre structure. Si jamais il y a une fuite dans son toit végétal, ne paniquez pas ! Il existe des solutions pour rendre son toit végétal étanche. Il est possible de renforcer l’étanchéité de votre toiture et de supprimer la fuite. Mieux vaut faire appel à un professionnel qualifié et expérimenté pour ne pas abîmer votre toit et pour bénéficier des prestations de qualité.

Architecte paysagiste: réussir son jardin