Quelles sont les différentes couches d’un toit végétal ?

Les toitures végétalisées sont devenues, depuis peu, des structures à la mode qui sont aussi esthétiques et même écologiques. Elles peuvent être présentes sur de nombreux immeubles, mais aussi sur des résidences particulières. Elles présentent de nombreux avantages. L’alliage des différentes couches d’un toit vert est constitué de diverses couches dont la supérieure est la couche végétale. Ainsi, l’étanchéité de la toiture végétale est importante pour n’éviter que la maison ou le bâtiment ne soit victime de moisissure.

Comment est structuré une toiture végétalisée ?

Chaque toit est différent, ainsi, la structure d’un toit végétal dépend des divers aspects de votre toit. Quelles sont les différentes couches d’un toit végétalisé ? Les épaisseurs d’un toit végétal dépendent généralement de l’inclinaison du toit.

  • Pour un toit vert plat de 0 à 5 degrés, la structure se compose d’une couche de drainage avec un voile de filtre, puis d’un substrat de jardin. Au-dessus de ces couches repose le tapis de végétation.
  • Pour un toit végétal incliné peu profond (5 à 25 degrés), la structure diffère de celle du toit plat. Comme l’eau s’écoule plus rapidement, le substrat doit être plus épais.
  • Pour un toit vert fortement incliné, la couverture est dotée d’un renfort en plastique, ce qui permet à la végétation de bien se développer malgré la forte pente.
  • Certains toits ont besoin d’une toiture légère. Il faut une structure particulière avec une couche végétale légère et des substrats de 50 mm.

Petit zoom sur le substrat d’une toiture végétale : c’est une couche qui assure le rôle du sol dans les jardins normaux. Le substrat fournit aux plantes la bonne quantité d’éléments nutritifs pour que la toiture végétale reste belle et verte.

Une toiture végétalisée étape par étape

Il existe deux types de toitures végétales : une toiture intensive et extensive dont la différence se trouve au niveau de l’épaisseur du substrat. Ainsi, une toiture intensive permet de planter des arbres avec de profondes racines.

Pour créer une toiture végétalisée étape par étape,

  • La première couche est une membrane imperméable à l’eau et aux racines. Une seule feuille peut être utilisée pour couvrir toute la surface et empêcher l’eau et les racines d’atteindre le toit.
  • Couper dans le cadre de confinement, ce qui permettra à l’eau de couler dans la gouttière. Pour que les points de vente soient dégagés, utilisez des cailloux et une couche de pierres ou de roches. Cela évitera les blocages et la végétation indésirable de se rassembler sur les bords du toit.
  • L’étape suivante consiste à ajouter une couche de substrat, dont l’épaisseur est généralement comprise entre 70 et 200 millimètres, mais elle peut varier en fonction du type de végétation.
  • La dernière couche est ce qui rend votre toit vert. Vous pouvez choisir entre un mélange de graines pour toit vert, des plantes en pots, des boutures de plantes ou des tapis de toiture verts pré-végétés.

La charpente d’un toit végétal

La charpente d’un toit végétal ressemble en beaucoup de points à celle d’un toit normal. Qu’importe la pente de votre toit, aménager un toit végétal est possible. Néanmoins, la charpente doit être plus solide, surtout si votre toiture végétalisée est intensive. D’un autre côté, qu’est-ce que le voligeage ? Il consiste à clouer des voliges sur une aire du toit. Un élément vraiment important pour l’assemblage d’un toit végétalisé. Si vous souhaitez aménager un toit végétal, vous pouvez faire appel aux services d’un professionnel. Consultez notre site pour trouver le professionnel des toits verts qu’il vous faut.

Architecte paysagiste: réussir son jardin