Comment est structurée une toiture végétalisée ?

La configuration et la situation de votre bâtiment ne vous permettent pas d’avoir un jardin verdoyant chez vous ?

Ne soyez pas triste, il y a une solution pour vous : optez pour la toiture végétalisée. Écologique, esthétique et isolante, cette option ne vous apporte que des avantages. Elle conférera un style particulier à votre habitation, tout en participant à l’optimisation de votre confort intérieur. Dans cet article, on vous dit plus sur la structure d’un toit végétal. Cela dépend, en fait, du type de toiture végétalisée.

Quelles sont les différentes couches d’un toit végétalisé extensif ?

La toiture végétale extensive est le modèle le plus léger et le moins épais de tous. Munie d’un substrat d’une épaisseur comprise entre 10 et 15 cm et d’une membrane qui assure l’étanchéité de la toiture végétalisée, cette solution de végétalisation de toiture est destinée aux grandes surfaces. Elle est souvent livrée avec des plantes grasses et la mousse qui résistent bien à la sécheresse. Facile d’entretien, ce choix ne nécessite aucun arrosage ni fertilisant. Il faut signaler que le toit végétalisé extensif est composé d’un substrat de culture aux agrégats poreux très élevés dans le but d’optimiser le plus possible la rétention d’eau.

Zoom sur le substrat d’une toiture végétale semi-extensive

C’est l’intermédiaire entre le toit végétal extensif et le toit végétal intensif. L’épaisseur de son substrat est en général de 15 cm. Dans la plupart des cas, cette option embarque un système d’arrosage automatique goutte à goutte qui est placée sous le substrat de culture sous forme de petits conduits. Plus précisément, ce dispositif d’arrosage se situe entre le géotextile anti-racine et le géotextile filtrant qui composent votre toiture végétalisée semi-extensive. Le substrat d’une culture semi-extensive présente un pourcentage d’agrégats poreux de 50%. Il est adapté aux couvre-sol, aux plantes à feuillage persistant ou à fleurs, aux arbustes de petite taille, aux légumes, au chèvrefeuille et aux plantes grimpantes. Il faut bien respecter la pose d’une toiture végétalisée étape par étape pour assurer votre sécurité et votre confort. Ce type de toiture couvre à merveille la toiture de votre terrasse.

Que constituent les toitures végétalisées intensives ?

La toiture végétalisée intensive se caractérise par sa lourdeur et par son épaisseur pouvant aller jusqu’à 1 ou 2 mètres. Il s’agit, en effet, d’une culture dans des bacs qui peuvent contenir des arbres fruitiers nains ou décoratifs aux racines très profondes. Le toit végétalisé intensif est composé des bacs tout-en-un assemblés par des ridelles extractibles, des substrats avec un volume d’agrégats de 40% et d’un système d’arrosage automatique. Pour mieux protéger les plantes des vents, certains modèles sont munis des haubans. La pose de ce toit végétal assez lourd est souvent compliquée. Il faut respecter certaines règles et prendre des mesures de précaution rigoureuses pour la réussir. Premièrement, vous devrez vérifier si votre structure pourra supporter le poids de votre toiture végétalisée. Si ce n’est pas le cas, il faut renforcer la charpente d’une toit végétal. Sinon, optez pour le système de voligeage. Qu’est-ce que le voligeage ? Il consiste à optimiser la capacité de votre toiture à supporter les matériaux de couverture comme le toit végétal, grâce à la pose des voliges. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel qualifié et reconnu pour vous aider à mettre en place votre toiture végétale intensive afin de bien profiter de tous ses avantages et d’éviter le pire.

Architecte paysagiste: réussir son jardin