Les atouts de la rocailles

Alors que les incidents météorologiques associés au réchauffement climatique se multiplient et gagnent en intensité, la rocaille constitue une solution à la fois esthétique et stratégique pour préserver ses végétaux.

Dans le cadre de notre série d’articles portant sur la maçonnerie paysagère, voici des astuces qui aident à concocter la rocaille pour la décoration de son jardin.

Quels sont les avantages d’une rocaille ?

Créer une rocaille, appelée aussi « jardin alpin », constitue une façon de protéger son jardin des phénomènes météorologiques plus fréquents, tout en introduisant une large part d’esthétisme dans son espace extérieur.

Les jardins de ce type sont reconnus pour leurs nombreux avantages :

  • Ils constituent une solution pour la décoration, dans son ensemble, de la zone extérieure d’une maison.
  • Ils conviennent autant aux petits jardins, façades de maison, cours intérieures urbaines de dimensions modestes, qu’aux plus grands jardins.
  • Ils fournissent une solution d’aménagement sur une petite proportion d’un espace vert de grande superficie.
  • Leur forme et leur aspect spécifique en font l’option par excellence pour justifier un coin séparé à l’extérieur.
  • Les matériaux et les arbustes et massifs de rocaille requis dans un jardin alpin les rendent beaucoup plus résistants aux canicules prolongées, périodes de sécheresse et restrictions en utilisation d’eau imposées par les autorités locales.

Comment s’y prendre pour créer un jardin de rocaille ?

Ce type de jardin s’inspire des jardins d’Asie constitués de pierre et de gravier. Ils étaient typiquement aménagés autour de temples et de maisons, en respectant des règles très précises. De nos jours, ces espaces sont caractérisés par leur ambiance zen. Les rocailles modernes cherchent à reproduire cette ambiance propice à la détente et à la méditation.

Dans d’autres régions du monde, les jardins alpins permettaient d’aménager des emplacements favorisant la culture de végétaux issus des régions rocheuses et rocailleuses, d’où le nom de « rocaille ».

Les plantes que l’on retrouve généralement dans une rocaille diffèrent largement des autres types d’aménagements de jardins. Par ailleurs, il importe de prévoir certains accessoires et objets à intégrer dans la décoration.

Choisir l’emplacement

Puisque la plupart des rocailles consistent en des pierres, des petits cailloux, gravier, et des espèces rustiques de végétaux, ils peuvent être aménagés dans de nombreux contextes. Les lieux trop humides conviennent moins pour créer un jardin de rocaille.

Si vous envisagez d’introduire une fontaine d’eau ou un bassin, il importe de prévoir un approvisionnement en eau ainsi qu’un système de circulation. Renseignez-vous à propos du fonctionnement des pompes et des techniques d’entretien d’un bassin.

Sélectionnez de préférence un emplacement ensoleillé, orienté idéalement vers le Sud, pour optimiser la croissance des végétaux. Une rocaille requiert un terrain comportant un bon drainage.

Les erreurs à éviter

Il est déconseillé, pour une rocaille, de planter des arbustes et des conifères qui atteindront à maturité de telles dimensions que le gravier et les pierres disparaîtront de la vue. La hauteur des plantes subalpines et alpines ne devrait pas excéder les 60 centimètres.

Les pierres et le matériel minéral fournissent un refuge aux racines de plantes alpines, qui y trouvent l’humidité et la fraîcheur dont elles ont besoin pour tenir lors de sécheresses et périodes de canicule.

Un jardin créé uniquement avec du matériel minéral

Une rocaille peut regrouper seulement des pierres de grand format, ou encore un agencement stylisé de cailloux et roches de taille variée. L’idée est de créer un extérieur au look naturel, qui fait penser à un jardin oriental zen ou encore aux majestueux pics montagneux.

Architecte paysagiste: réussir son jardin