Comment créer un mur de soutènement ?

Nous entendons souvent parler de mur de soutènement sans vraiment comprendre de quoi il s’agit. Comme son nom l’indique, c’est un mur ou une sorte de barrière qui sert à soutenir ou plutôt, à retenir la terre, la roche et l’eau.

Création d’un mur de soutènement

Le rôle principal d’un mur de soutènement est donc de résister face aux fortes pressions d’un terrain. Dans la majorité des cas, les professionnels de la maçonnerie paysagère utilisent de la terre et du sable pour composer un mur de soutènement, étant donné que ce sont des matériaux résistants aux pressions. Le mur de soutènement est souvent construit sur des terrains en pente, comme les berges ou les voies publiques, afin de minimiser les risques d’éboulement. Mais il n’est pas rare de voir des particuliers avoir recours à cette technique de construction pour leur jardin afin de créer plus d’espace dédié à la plantation d’arbres, de fleurs ou d’arbustes. Alors, vous souhaitez en savoir plus sur les différentes techniques pour réaliser un mur de soutènement ? Cet article est pour vous !

Construction d’un mur de soutènement : est-il envisageable de procéder par ses propres moyens ?

Bien entendu, dans le cadre de projet de construction d’une habitation et d’une clôture, l’intervention d’un professionnel en la matière est toujours recommandée pour le respect des exigences en matière de durabilité et de solidité. Il en va de même pour la construction d’un mur de soutènement. Mais il est tout à fait possible de le réaliser par vos propres moyens si vous disposez d’une solide connaissance dans le domaine. Vous pourrez faire des économies d’un côté, étant donné que vous n’aurez pas besoin de payer des frais supplémentaires pour l’intervention d’un professionnel.

Les étapes de création d’un mur de soutènement

Si vous souhaitez construire un mur de soutènement par vos propres moyens, sachez que l’intervention ne sera en aucun cas semblable à la réalisation d’un mur classique. Vous devez réaliser en amont, des études du terrain et calculer les dimensions du mur, le positionnement des armatures et le degré d’inclinaison de la pente. Si vous ne disposez pas des compétences nécessaires, n’hésitez à faire effectuer l’étude de sol par un professionnel. Par la suite, vous devrez procéder par l’identification de tous les matériaux dont vous aurez besoin. Une fois que tous seront faits, vous pouvez procéder par la construction de votre mur de soutènement en 5 étapes :

  • La première étape consiste à déterminer les dimensions, c’est-à-dire la hauteur, la largeur et l’épaisseur du mur. Vous devez également délimiter la surface à bâtir à l’aide de piquets.
  • La deuxième étape consiste à construire la fondation. Tracez puis creusez une tranchée sans oublier de prévoir une profondeur de 2,5 cm par 20 cm de hauteur de votre mur.
  • Une fois la tranchée creusée, coulez la fondation de votre mur de soutènement. Pour ce faire, vous devez créer un hérisson d’environ 10 cm, couler du béton sur une épaisseur d’environ 8 cm, installer du ferraillage et couler à nouveau du béton pour remplir la tranchée entièrement en faisant attention à ce que la couche soit bien au même niveau.
  • Une fois la fondation sèche, vous pouvez procéder au montage de votre mur de soutènement. Assurez-vous pendant la procédure que la pose soit bien alignée et que les blocs soient installés au même niveau pour un rendu esthétique.
  • Enfin, pour garantir la durabilité de votre mur, pensez à installer un système de drainage dans vos fondations en y insérant des barbacanes. Appliquez par la suite une protection de soubassement sur l’intégralité du mur.
Architecte paysagiste: réussir son jardin