Le dessouchage des arbres

Parfois, après de forts vents, il arrive qu’un arbre soit endommagé. Des nuisibles et des maladies peuvent aussi endommager les arbres.

Peu importe le motif entraînant l’abattage, vous pourriez vous retrouver avec une souche et ne pas savoir quoi faire avec. Voici des astuces qui vous expliquent de quelle manière réussir le déracinement d’un arbre.

En quoi est-ce important ?

La souche, c’est la partie de l’arbre qui comprend la base du tronc et les racines étant situées sous terre. L’opération de dessouchage permet de retirer cette base en la déracinant. Par la suite, le terrain est aplani et du gazon est semé, ou encore on peut étendre du paillis, des gravillons, créer un massif de végétaux, etc.

Après avoir procédé à l’abattage d’un arbre, il importe de compléter le travail avec le retrait des souches d’arbres pour plusieurs raisons :

  • Pour la sécurité : il est dangereux de négliger les souches, car des piétons, des enfants qui s’amusent dans le voisinage, des membres de votre famille ou des amis qui vous visitent pourraient trébucher sur cet obstacle et se blesser.
  • Pour l’esthétique : cela défigure un décor, une souche à moitié déterrée.
  • Pour la santé de votre écosystème : les souches sont des sources de prolifération de champignons et ces organismes pourraient avoir un impact négatif sur la végétation environnante. Le bois pourri attire aussi les insectes comme les guêpes et les fourmis.
  • Aucune utilité : cela ne sert à rien de conserver une souche. Le dessouchage consiste par conséquent en la chose à faire après l’abattage.

Plusieurs techniques de dessouchage

La dévitalisation d’une souche d’arbre peut s’effectuer en ayant recours à deux méthodes : le rabotage ou la fragmentation. Pour ce faire, certains procèdent manuellement, alors que d’autres préfèrent le procédé mécanique ou la technique chimique.

Dessouchage manuel

Avant l’avènement de la machinerie, les travailleurs dessouchaient les arbres manuellement. Ils utilisaient des chevaux, mais effectuaient une grande partie des travaux à la main.

Les souches de petit diamètre peuvent être retirées de cette manière sans trop de problème. Cette technique consiste à déterrer la souche à l’aide d’un tire-fort, d’un palan, d’une pelle, ou d’une pince à talon.

La première étape consiste à pelleter pour dégager la souche et la sortir du sol. Ensuite, on tire pour sectionner les racines et ainsi dessoucher pleinement.

Dans les petits jardins et emplacements difficilement accessibles à un engin, c’est parfois la seule méthode possible pour le retrait des souches d’arbres. C’est fatigant, long, éreintant pour le dos et les muscles du corps.

Dessouchage mécanique

Un engin mécanique est utilisé pour retirer la souche d’un arbre, comme une pelle mécanique (par un mouvement de poussée).

Certains professionnels installent des chaînes autour de la souche, et ils la tractent avec un engin mécanique jusqu’à ce que les racines cèdent sous la traction.

Cette solution est rapide et plus économique que la façon manuelle. Cela dégrade habituellement le terrain (s’il y avait un aménagement paysager autour, cela risque d’être endommagé, de même que la pelouse).

Dessouchage chimique

Des trous sont percés dans la souche avec une perceuse. Un produit chimique spécifique est pulvérisé dans ces ouvertures. Les composants chimiques agissent pour dévitaliser le bois, mais accélèrent également le processus de putréfaction.

Il s’agit de produits nocifs pour l’environnement et il faut quand même procéder au retrait de la souche manuellement ou mécaniquement. Il est préférable de ne pas choisir cette méthode.

Rognage

En utilisant une rogneuse, le bois est rogné jusqu’au sol. Il s’agit ensuite de retirer les racines. Cette méthode est moins envahissante car elle ne requiert pas d’excavation et abîme généralement moins un terrain qu’avec une pelle mécanique.

Pour connaître les prix du dessouchage, contactez un professionnel spécialisé dans l’entretien des arbres.

Architecte paysagiste: réussir son jardin