L’abattage des arbres

Il est parfois nécessaire d’abattre un arbre, que l’on veuille réaménager sa parcelle ou se débarrasser d’un danger potentiel et que l’élagage n’est pas possible.

Cette opération est délicate, et il est plus prudent de demander à un professionnel aguerri connaissant les techniques pour abattre un arbre de s’en charger?

Pourquoi abattre un arbre ?

La raison la plus fréquente de procéder à un abattage est lorsque l’on constate que l’arbre est mort, ou qu’il représente un danger pour les biens avoisinants (si par exemple il menace de tomber sur une maison) : un arbre a une durée de vie importante (de quelques décennies à quelques siècles suivant les essences), mais il n’en est pas moins mortel ; même en ayant procédé régulièrement à l’entretien des arbres, il arrive toujours un moment où le chêne le plus robuste trépasse. Si on ne fait rien, l’arbre mort sera progressivement rongé de l’intérieur et tombera un jour sans prévenir, ce qui peut être très dangereux !

L’autre raison, plus rare, est un besoin d’aménagement. Si vous avez décidé de creuser une piscine dans votre jardin, il peut être nécessaire d’abattre un arbre situé à l’endroit choisi, ou même simple proche de cet endroit (pour éviter que l’arbre ne lance des racines vers le bassin?).

Quand abattre un arbre ?

Il n’y a aucune formalité pour procéder à l’abattage d’un arbre qui vous appartient, sauf dans le cas très rare d’arbres classés, ou d’arbres faisant partie d’un site classé (par exemple les arbres de l’allée d’honneur d’un château).

Il est en revanche recommandé, même si ce n’est pas une obligation, de procéder à cette opération en hiver : un arbre a alors moins de sève et séchera plus vite ; de plus il n’y aura pas besoin de s’occuper du feuillage quand viendra le moment de tronçonner un arbre au sol.

Quelles sont les techniques pour abattre un arbre ?

Les techniques pour abattre un arbre recourent classiquement à la tronçonneuse : le professionnel pratiquera des encoches à la base de l’arbre à la tronçonneuse, en calculant leur position afin de faire tomber l’arbre du côté souhaité. La tronçonneuse doit être adaptée au tronc de l’arbre visée : idéalement il faut une longueur de chaîne utilisable équivalent à la largeur du tronc.

L’opération est intrinsèquement dangereuse : la chute d’un arbre peut entraîner, si elle n’est pas maîtrisée, des dégâts considérables, voire blesser ou tuer des personnes qui ne se trouveraient au mauvais endroit. Il est donc souhaitable de s’adresser à un professionnel expérimenté qui saura comment et quand abattre un arbre dans les règles de l’art.

Pourquoi tronçonner un arbre au sol ?

L’évacuation de la grume brute est complexe, vu son poids, et elle ne présente d’intérêt que pour un arbre digne d’être réutilisé pour son bois (par exemple un chêne centenaire). Dans la plupart des cas, il est beaucoup plus simple de tronçonner un arbre au sol afin de se retrouver avec des « morceaux » plus aisément manipulables. C’est particulièrement vrai lorsque l’on veut en faire ensuite du bois de chauffe, et que donc il suffit de le découper en bûches à conserver dans sa remise à bois.

Il n’y a pas de difficulté spécifique pour tronçonner un arbre au sol : il est donc tout à fait possible de le faire soi-même, à condition d’avoir une bonne tronçonneuse et d’être physiquement capable de le faire.

Architecte paysagiste: réussir son jardin