Elagage des arbres

Comme tout être vivant, les arbres se développent également au fil des années.

Durant leur croissance, ces végétaux poussent par l’extrémité de leurs troncs et de leurs branches, que ce soit sur le plan latéral que par leurs cimes. L’entretien des arbres inclut l’élagage qui consiste à couper les ramifications et certaines parties des troncs. Cette opération ne sert pas uniquement à soigner les végétaux, ni à leur donner une apparence esthétique, mais fait également partie des obligations légales des propriétaires ou des occupants des lieux. Il est encadré par des réglementations que les personnes concernées doivent prendre connaissance puisque « nul n’est censé ignorer la loi ».

Pourquoi élaguer ses arbres ?

À part les impératifs imposés par le code civil, d’autres raisons peuvent également amener à élaguer les arbres.

  • Les branches malades et les bois morts doivent être supprimés pour ne pas nuire à la plante et pour laisser la place aux jeunes rameaux pleins de force et de santé.
  • L’émondage rend l’arbre moins touffu et pallie l’installation des nids de parasites.
  • La taille permet de modeler la forme de l’arbre pour obtenir une apparence plus esthétique, convenant au style du jardin.

Comment élaguer des arbres ?

Chaque coupe effectuée lors de l’élagage doit être faite avec méthode et délicatesse pour éviter tout traumatisme. L’utilisation de matériel adapté permet d’agir efficacement. La tronçonneuse et la scie d’élagage sont incontournables, les équipements de sécurité sont également indispensables, comme la corde, les gants, les lunettes et autres.

  • Les branches mortes, cassées ou malades sont les premiers éléments à enlever. L’élagueur doit couper ces parties à leur base.
  • Les ramifications mal orientées, ainsi que les branches qui se croisent et qui sont en surnombre sont également à supprimer. Il en va de même des rameaux en trop, rattachés à la branche principale.
  • Il faut éliminer les gourmands (apparaissent au niveau des charpentières et à la base des troncs) et les drageons (surgissent depuis les racines).
  • L’élagueur doit étêter l’extrémité en veillant à ce que la partie coupée ne dépasse pas le tiers de sa hauteur principale.
  • L’application d’un mastic servant à couvrir les plaies, pour une meilleure cicatrisation, termine l’élagage.

En procédant étapes par étapes, l’élagueur doit essayer de diminuer la dimension de la couronne et doit préserver la silhouette de l’arbre, à moins qu’il s’agisse d’une taille de forme.

Quand élaguer un arbre ?

La période de la descente de sève est le moment propice à l’élagage. Il faut opérer avant les gelées et après la chute des feuilles. La fréquence de l’élagage dépend de l’espèce et de la croissance des arbres. Dans tous les cas, il est possible de se référer aux indications suivantes :

  • une fois toutes les décennies sur les arbres âgés de plus de 20 ans ;
  • tous les 5 ans sur les sujets ayant 5 à 10 ans.

Au vu de la technicité de cette opération, il est parfois préférable de demander de l’aide à un spécialiste de l’élagage. Il faut aussi prendre conscience que sécurité et élagage vont de pair et que chaque intervention doit être faite dans les normes.

Architecte paysagiste: réussir son jardin