Les avantages d’une toiture végétalisée

La toiture végétalisée (appelée également toit végétal, éco-toit ou toit vert) est un concept relativement récent en France, dans la mouvance des bâtiments HQE (Haute Qualité Environnementale).

Cette approche plaît par son côté « écologique ». Elle offre en effet des performances thermiques et acoustiques très intéressantes. Le toit végétal est également adapté à tous types de bâtiments et notamment aux maisons individuelles en zone urbaine.

De nombreux pays européens ont ainsi sauté le pas et le concept se répand jusqu’aux États-Unis, où il connaît un succès grandissant.
De plus en plus tendance auprès des particuliers, la toiture végétalisée est une alternative florissante aux toitures classiques. Nous faisons dans cet article le point sur le principe et les différents avantages de cette solution innovante.

De quoi se compose un toit végétalisé ?

Encore relativement méconnu en France, l’éco-toit consiste en un aménagement de verdure composé d’un mélange de terre et de végétaux herbacés installés sur le sommet d’un bâtiment. La toiture se révèle alors isolée de manière adéquate et doit être bien étanche à l’air et à l’eau. Elle est également résistante au vent et au feu.
Une toiture verte ne demande théoriquement que très peu d’entretien. Le but étant que les végétaux puissent se développer de manière autonome.

La mise en oeuvre d’une telle installation demande beaucoup de technicité. Ainsi, si vous souhaitez appliquer la solution chez vous, mieux vaut faire appel à un professionnel qualifié.

Massive et dense, la toiture végétalisée requiert une solide structure. Afin que la charpente ne pourrisse pas, il est important d’ajouter une couche protectrice entre cette dernière et la partie végétalisée. Cette membrane (bitumineuse, caoutchouc, etc.) assurera l’étanchéité de la toiture. Pour compléter, une couche de drainage et de filtration seront également nécessaires.
Le drainage est assuré par la mise en place de gravier, de granulats d’argile ou de plaques alvéolaires. Une fois cet étage posé, il est indispensable de se soucier du filtre et du substrat de protection (composé de terreau et de compost).
Pour toujours plus de confort, un complément d’isolation thermique peut être ajouté.

Il existe 3 types de toitures végétalisées :

  • la végétalisation extensive
  • la végétalisation semi-intensive
  • la végétalisation intensive

Toit végétalisé : les avantages

Un toit végétal apporte de nombreux avantages sur la biodiversité et l’environnement. En voici les principaux :

La rétention des eaux pluviales

Lors d’intempéries, les toits végétalisés retiennent les eaux pluviales en limitant donc les inondations. Ainsi, l’eau ne s’écoule pas directement dans les égouts car une partie est absorbée par la végétation.

Une bonne isolation thermique

Une toiture végétalisée dotée d’une couche d’isolant permet de limiter l’effet des variations de températures. En été, celui-ci pourra rafraîchir un bâtiment. En hiver la chaleur produite sera véhiculée dans le bâti de façon homogène.

Une modération de la pollution

L’éco-toit permet de diminuer les effets de la pollution en limitant les émissions de gaz à effet de serre (les plantes absorbent en effet les particules fines et les gaz polluants). La verdure agit aussi sur le réchauffement urbain (dû aux revêtements de bâtiments comme l’asphalte) et le limite .

Un véritable refuge pour la biodiversité

Un toit vert représente un havre de paix pour les insectes et les oiseaux. Cette solution favorise le développement de la faune et de la flore et ce, en toute sérénité.

Une toiture utile et harmonieuse

La toiture végétalisée améliore l’esthétique d’une construction et permet de réintroduire des jardins suspendus dans la ville. Elle modifie le paysage urbain et offre de belles qualités décoratives (le toit change ainsi d’aspect au fil des saisons).

Certaines toitures peuvent être transformées en véritables petits potagers, pour une production facile de fruits et légumes en ville !

Un toit végétal n’est pas accessible aux piétons. Seules les personnes se chargeant de l’étanchéité ou de l’entretien des plantes sont autorisées à y circuler.
De plus, pour mettre en place une telle infrastructure, veillez à ce que le toit soit bien plat ou à faible pente (jusqu’à 35° d’inclinaison).

L’éco-toit est la solution idéale pour améliorer son cadre de vie et participer à la protection de l’environnement. Vous êtes intéressé ? Avant de vous lancer dans la mise en place d’un toit végétalisé, veillez à bien vous renseigner sur les démarches en échangeant avec un professionnel du secteur.

Pour en savoir plus :