Comment installer une toiture végétalisée ?

Les toitures végétalisées savent intégrer à merveille la structure et l’architecture de toutes sortes de bâtiments et elles sont de plus en plus prisées de nos jours. Si vous êtes intéressés, voici tous nos conseils pour réussir un toit végétal.

installer une toiture végétalisée : une architecture moderne et écologique

Une fois que l’on se décide à faire soi même son toit vert, il faut tout d’abord s’assurer de la matière de revêtement de la toiture ainsi que du bâtiment de manière à ce qu’ils supportent bien les charges qui peuvent atteindre plus de 200 kg/m² en saison des pluies. De même, il faut voir auprès d’un spécialiste, tel que paysagiste, les normes à respecter concernant la pente et la toiture. Pour de telles charges, il faudrait que le bâtiment soit en béton ou en pierre naturelle. En outre, avant de calculer les charges de tous les éléments d’un toit végétal, vous devriez vous assurer que la pente soit ne soit pas trop aiguë. Le toit devra ainsi être plat ou avec faible inclinaison de moins de 30 °. Enfin, assurez-vous de l’angle d’ensoleillement de la toiture pour installer une toiture végétalisée, surtout si les variétés de végétaux que vous souhaitez cultiver auront besoin de rayons de soleil. Faire soi même son toit vert c’est conjuguer la créativité, le confort, le bien-être, l’esthétique, l’économie et l’écologie dans son habitation.

Les avantages de végétaliser une toiture en pente

Si l’on ne peut pas faire soi même son toit vert, et avant de choisir quel professionnel pour faire une toiture végétalisée, on doit d’abord s’imprégner des avantages d’une telle pratique et du choix du type le mieux adapté. Pour un toit en pente raide, par exemple, vous pouvez vous contenter d’aménager seulement les bords par la toiture végétalisée sur bac acier. Dans ce cas, les végétaux seront pré-cultivés et il suffit de placer les bacs aux endroits voulus. Dans la plupart des cas, ces plantes ont besoin de soleil, veillez alors à vous assurer de la bonne exposition des bacs au soleil, ainsi que de la voie d’accès au toit en vue de l’entretien des végétaux. En revanche, pour un tapis de fleurs ou de verdure sur toute la surface du toit en pente, il faut s’assurer de la bonne inclinaison à moins de 20 % ou plate avant de préparer le support destiné à accueillir les végétaux.En guise d’avantages, cette pratique, si elle est conçue par n’importe quel professionnel pour faire une toiture végétalisée, confère un confort indéniable aux occupants de l’habitation, car elle réduit les effets de la chaleur de l’intérieur en faisant office d’isolation de toit et en contribuant à l’amélioration de l’atmosphère intérieure. Enfin, comme la toiture est en pente, l’eau de pluie ne risque pas de stagner et une grande quantité est absorbée par les végétaux.

Comment mette en place le support du culture ?

Du premier abord, il faut poser les matières d’isolation du toit à l’aide de bitume, puis de membranes géotextile d’étanchéité et de drainage des eaux. Veillez à posez un drain qui va diriger l’eau de pluie en excès vers les gouttières. Étalez alors à l’aide d’un râteau ou d’une pelle le substrat ou le terreau sur la surface à cultiver, en fonction des plantes de votre choix. La couche ne devra pas faire moins de 20 cm, voire, plus de 30 cm si vous comptez cultiver des arbustes ou même des arbres. Le support diffère selon le type de toiture végétalisée : extensive, intensive ou semi-intensive. Il faudra alors une plus grande quantité de substrat et de matériaux de drainage. Veillez constamment à ce que la structure supporte bien les charges étant donné que pour le système intensif et semi-intensif, le poids peut atteindre 350 kg/m² en saison de pluies, tandis qu’en extensif, la charge sera moins lourde.

Pour en savoir plus :