Les bacs précultivés

Envie de personnaliser votre toiture pour conférer un cachet original à l’ensemble de votre habitation ?

Le bac précultivé avec des sédums est fait pour vous. Ce système de végétalisation extensive vous permettra de créer une oasis de verdure douillet qui se démarque de tous les autres bâtiments. Quel que soit le style architectural de votre maison, il s’intègre parfaitement dans l’ensemble de votre habitation. Il apporte même une plus-value à votre nid douillet. Sachez que la mise en place d’une végétalisation extensive regorge d’avantages. Mais, elle nécessite la prise en compte de certaines mesures de précaution. C’est, par ailleurs, un projet d’envergure qui a un prix.

Bacs précultivés : des avantages esthétiques et techniques non négligeables

Placer des bacs précultivés sur le toit d’une terrasse, c’est la petite touche qui a fait toute une différence dans l’aménagement de votre extérieur. Oubliez ces toits sans âme qui n’apportent aucune valeur ajoutée au bâtiment, et optez pour un toit végétalisé qui est très décoratif. Votre toiture tapissée d’une verdure exceptionnelle ne restera pas inaperçue. Sur le côté technique, votre bac précultivé avec des sedums constituera un isolant thermique très efficace. Grâce à la couche de substrat et aux végétaux plantés dans des bacs tout-en-un avec ridelles extractibles, il optimise les performances thermiques de votre toiture, et donc votre confort. Sachez que les bacs précultivés sont constitués des bacs, d’un substrat, d’un filtre, d’une couche de drainage et d’une végétation. Cette dernière peut être des sedums, de la miniprairie, des plantes vivaces ou graminées. Mais, dans tous les cas, il s’agit de plantes matures de 20 à 30 cm en moyenne. Les bacs assurent une étanchéité parfaite à votre toit végétal.

Les mesures de précaution à prendre pour la pose des bacs précultivés

Certes, la pose des bacs précultivés est tentante. Mais, elle nécessite plus de vigilance. Vous devrez vérifier certains points pour que votre projet ne vire pas au cauchemar. Assurez-vous d’abord que le support, c’est-à-dire le toit de votre maison ou de votre terrasse, puisse supporter le poids des bacs précultivés. C’est nécessaire pour éviter d’endommager votre bâtiment. Il faut donc connaître la résistance à la charge de votre toiture. Choisissez également des bacs bien étanches et résistants aux intempéries pour éviter l’infiltration d’eau qui pourra être néfaste pour votre habitation. De préférence, faites appel à un paysagiste sérieux et confirmé pour vous aider à installer votre kit de végétalisation, même si c’est facile. Il vous conseillera sur la façon la plus pratique parmi les différents types de pose des végétaux en toiture. Enfin, ne manquez pas de vérifier au moins deux fois par ans votre toiture végétalisée pour la fertiliser, pour l’amender ou pour enlever les mauvaises herbes.

Le coût des bacs précultivés

La pose de ce type de végétation extensive chez soi est à la portée de tous. Par rapport à tous les bienfaits qu’il apporte, ça vaut le coup d’investir sur cette solution à la fois écologique et esthétique. Pour inviter chez vous des bacs précultivés avec des sedums, préparez entre 150 et 180 euros par mètre carré. Si vous optez pour un système livré avec un kit de végétalisation comme le filtre et la couche de drainage, ce prix peut s’élever un peu. Sachez que le bac est spécifiquement dédié aux surfaces réduites mesurant à moins de 50 m². C’est donc parmi les solutions de végétalisation extensive les moins chères qui existent.

Architecte paysagiste: réussir son jardin