L’entretien des plantations

Entretenir un jardin d’agrément, potager, verger, haies, bosquets d’arbre, cela requiert de maîtriser plusieurs techniques de jardinage. Les tâches varient selon le moment de l’année. Ensemencement, transplantation, rempotage, binage, sarclage, taille, paillage, et plus encore : voici un aperçu des gestes à découvrir pour prendre soin des plantations et un tour d’horizon de l’entretien des espaces verts par un paysagiste. Ces techniques constituent des apprentissages à acquérir graduellement.

Analyser la composition du sol

Les propriétés du sol de votre terrain devraient être analysées afin d’effectuer une meilleure sélection de variétés de plantes et fournir les nutriments appropriés aux végétaux.

Demandez à un jardinier professionnel ou munissez-vous d’une trousse élaborée pour ces tests (environ une vingtaine d’euros). Cela vous renseignera sur la teneur en acidité, pH et nutriments du sol.

Quand vous tenez en main une motte de terre, elle devrait s’émietter facilement. Si ce n’est pas le cas, ajouter du compost, du terreau frais et du paillis.

Évaluez également les conditions météo et les risques accrus associés aux changements climatiques.

Se munir de l’équipement adéquat

Il est primordial de disposer de matériel de qualité pour prendre soin des plantations.

Les outils de base consistent en quelques paires de gants de jardinage, des bottes et des vêtements longs de couleur claire (pour repousser les tiques), une houe (pioche), un sécateur, et une cisaille.

Astuces pour bien planter

Lisez attentivement les recommandations indiquées sur l’étiquette de la plante au moment de l’achat, notamment la distance à respecter entre les plantations.

  • Sélectionnez les bonnes plantes d’extérieures qui correspondent à la zone de rusticité de votre région, au type de sol, et à l’ensoleillement. Par exemple, renseignez-vous sur quelles fleurs choisir pour son jardin méditerranéen.
  • Procédez à l’arrosage aux bonnes heures. Tôt le matin est généralement l’idéal.
  • Améliorez l’eau d’arrosage en délaissant le boyau d’arrosage et préconisant un système de cueillette des eaux de pluie
  • Utilisez des engrais écologiques et apprenez à fabriquer votre propre compost.
  • Apprenez à effectuer des semis maison.
  • Alignez-vous sur le cycle lunaire pour réaliser vos semences.

Comment tailler ses massifs et ses arbustes ?

Tailler des végétaux constitue tout un art. Familiarisez-vous avec les techniques de taille de vivaces et d’arbustes.

La taille des haies est primordiale pour assurer la croissance et floraison des variétés d’arbustes. Habituellement, la taille des haies est effectuée 2 fois par année, vers le mois de mai ou juin, et vers la fin d’août ou mois de septembre. La taille limite les dimensions de ces végétaux tout en conférant de l’esthétisme au décor.

Demandez l’aide d’un voisin ou d’un ami pour procéder à l’élagage d’arbres, ou confiez cette tâche à un élagueur grimpeur professionnel pour assurer votre sécurité et éviter d’endommager des humains, bâtiments ou véhicules.

Effectuer de la prévention

Prendre soin des plantations, cela signifie aussi avoir recours à diverses techniques de jardinage.

CONTRÔLE DES ESPÈCES INVASIVES : Palliez à d’éventuels pépins en isolant les espèces invasives. Par exemple, pour la menthe et le bambou, ayez recours à un pot de plastique au ras du sol ou bordures pour canaliser les racines. Veillez à percer des trous au fond du pot avant de l’enfoncer dans le sol, afin que les racines puissent accéder aux nutriments du terreau.

CONTRÔLE DES NUISIBLES : Protégez les bulbes et arbres fruitiers en maintenant les nuisibles à l’écart, grâce à des mailles de protection. Ayez recours à des potions écologiques maison de répulsifs pour empêcher les petit mammifères et insectes de dévorer vos plantes extérieures.

CONTRÔLE DES MALADIES : Effectuez des traitements préventifs en pulvérisant les plantes à risque de décoctions bio maison.

ASSISTANT JARDINIER : Munissez-vous d’un robot de jardin, objet connecté branché sur le Wi-Fi et fonctionnant à l’énergie solaire, pour vous aider à repérer les nuisibles et maladies. Cet assistant prend des photographie et vidéos, signale les intrus, et fournit des conseils avisés en indiquant le moment opportun pour intervenir. Il donne accès à des fiches techniques expliquant comment sauver des plantes malades. Les robots de jardin arrosent aussi les plantes et pourchassent les petits mammifères à l’aide de jets d’eau.

Les atouts d’un potager

De plus en plus de propriétaires de maisons, et même ceux ne disposant que d’une terrasse ou balcon, se tournent vers les potagers. Cela procure des qualités gustatives accrues, permet un contrôle biologique des produits tels que composts et engrais intervenant dans le processus de croissance des plantes potagères (et absence de pesticides nocifs).

Les individus qui cultivent leurs propres légumes, herbes et fruits réalisent des économies. La nature est généreuse et les récoltes sont abondantes !

La tenue d’un potager et la création d’un verger dans son jardin favorise le maintien d’une bonne forme physique, en faisant bouger régulièrement. Cela constitue aussi une activité familiale plaisante, un stratégie futée de lutte contre le stress.

Un potager réduit aussi l’empreinte écologique, en limitant le transport des denrées, en assurant une gestion saine des sols, et permettant à cet écosystème d’accueillir une panoplie de micro-organismes, insectes, oiseaux et petits mammifères.

Architecte paysagiste: réussir son jardin