Faire installer un récupérateur de pluie

La politique d’austérité est de mise non seulement pour une question d’économie, mais aussi pour ne pas gaspiller l’eau, surtout l’eau de pluie, qui est vitale. Vous songez dès lors à la pose d’un récupérateur d’eau de pluie. Comment s’y prendre et comment fonctionne ce dispositif ? Eléments de réponse.

Pose d’un récupérateur d’eau de pluie : les avantages

Depuis toujours, l’eau de pluie qui tombe sur votre toiture et passe par vos gouttières se perd dans la terre et lorsqu’il pleut beaucoup, votre jardin ou votre cour est inondé. Une solution s’impose désormais : la pose d’un récupérateur d’eau de pluie. De cette manière, l’eau de pluie ainsi collectée servira à tant de choses :

  • pour économiser l’eau courante du robinet
  • pour l’arrosage de son gazon et des plantes
  • pour éviter les inondations du jardin ou de la cour
  • pour nettoyage des latrines
  • pour la lessive et nettoyage des véhicules
  • pour substituer à l’eau du robinet en cas de coupure intempestive due à une défaillance du réseau de plomberie, par exemple

Comment adapter son récupérateur à une gouttière ?

La gouttière est le premier élément indispensable à la récupération d’eau de pluie. Une fois la gouttière placée, il suffira de la relier au dispositif de récupérateur. Celui-ci est est constitué d’une cuve, aérienne ou enterrée, dans laquelle se déverse l’eau qui provient des gouttières. De manière générale, cette cuve est équipée de tuyau qui va conduire l’eau vers le récupérateur, ainsi que de filtre qui sert à empêcher la poussière, les feuilles, les insectes et autres détritus de pénétrer dans le récupérateur. Une fois filtrée, l’eau se déverse dans le récupérateur proprement dit. Ce dernier est équipé ou non d’une pompe qui actionne le robinet de distribution d’eau vers les appareils connexes, tels que lessiveuse. Pour adapter son récupérateur à une gouttière, il suffit alors de connecter celle-ci à la cuve qui sera posée sur le sol ou enterrée. Mais auparavant, veillez à ce que le dispositif soit complet et prêt à fonctionner : le tuyau de raccordement, le filtre et la pompe devront être installés.

Adapter son récupérateur à une gouttière pour le jardin

L’eau de pluie est à la fois gratuite et écologique. Elle est alors un élément essentiel au jardinage. Ainsi, outre son utilisation sans restriction pour vos travaux domestiques, elle peut aussi être utilisée pour arroser vos plantes. Collecter les eaux de pluie est une tâche qui ne requiert pas l’intervention de spécialiste.

Il vous suffit d’enterrer une cuve de récupération d’eau de pluie et de la raccorder à un tuyau d’arrosage qui sera actionné par un simple robinet. Pour une question d’esthétique, d’autant plus que vous ne disposiez que d’un espace restreint pour votre jardin, il serait mieux d’enterrer une cuve de récupération d’eau de pluie.

Dans ce sens, vous avez le choix du volume du dispositif, de 300 à plus de 1000 litres. Quant au récupérateur d’eau de pluie, vous pouvez soit l’enterrer également, soit le suspendre, soit le poser directement sur le sol dans un recoin. Enfin, quel que soit le modèle de votre choix, veillez à vider et à nettoyer au moins une fois par an votre dispositif de collecte d’eau de pluie. Nettoyez le filtre et la crépine d’aspiration de la pompe de la cuve. De même, pour un récupérateur aérien, faites le vidange avant l’hiver.

Songez également à nettoyer régulièrement vos gouttières pour éviter la formation de vase et de moisissures qui risquent d’altérer l’eau collectée.

Architecte paysagiste: réussir son jardin