La pelouse synthétique

Si auparavant, ce sont les professionnels des fédérations sportives qui entreprennent de poser une pelouse synthétique, actuellement c’est aussi la tendance chez les particuliers, propriétaires de jardin privé. Comment s’y prendre et quel budget consacrer au coût d’une pelouse synthétique ?

Comment poser une pelouse synthétique

De nos jours, la pelouse synthétique est en pleine expansion et de plus en plus vulgarisée auprès des particuliers qui possèdent un jardin, quelle que soit sa taille. Celle-ci a plus un objectif d’esthétique que d’utilitaire. Elle peut servir, par exemple, de terrain de jeu pour vos enfants, ou encore de revêtement de terrasse, ou de véranda, entre autres. Pour bien poser une pelouse synthétique, il faut d’abord choisir la matière la plus adaptée, soit le géotextile, de préférence, qui est plus souple et résistante. Il faut les accessoires qui sont différents selon la nature de la surface sur laquelle elle sera posée, comme les bandes adhésives, des pointes et des hooks pour une surface meuble telle que de la terre, du sable, des bandes préencollées et de la colle forte pour une surface en béton, des dalles, du carrelage ou du parquet en bois. Il suffit de tendre la toile et de la fixer au sol à l’aide de ces accessoires.

Principes d’entretien d’une pelouse synthétique

Contrairement à l’entretien des pelouses naturelles, qui devra être effectué à l’aide d’une tondeuse, la pelouse synthétique requiert un entretien préventif pour lui assurer une longévité optimale. Le principe général d’entretien d’une pelouse synthétique consiste à nettoyer la toile en la brossant afin de la débarrasser des déchets et autres taches qui maculent sa surface. En effet, si elle est tendue à l’extérieur en plein air, elle est exposée continuellement à la prolifération des mauvaises herbes, aux agressions externes telles que chocs, déchirures, ainsi qu’aux aléas climatiques. Un traitement préventif, tel qu’un brossage mensuel, s’avérera alors plus efficace qu’une réparation étant donné le coût d’une pelouse synthétique qui est plus élevée que celui d’une pelouse naturelle. L’objectif est de bien répartir les poils et les fibres de manière à les uniformiser comme du véritable gazon et, par la même occasion, de les nettoyer. En effet, les produits et procédures d’entretien d’une pelouse synthétique requièrent parfois l’intervention de spécialistes, tels que le fabricant. Toutefois, à titre d’information, les traitements sont différents selon la nature des taches.

Compenser le coût d’une pelouse synthétique

Puisque le coût d’une pelouse synthétique est généralement élevé, le meilleur moyen de le compenser est d’effectuer soi-même l’entretien d’une pelouse synthétique. Cela consiste à utiliser les bons outils et produits adaptés à chaque nature de tache :

Déchets, feuilles mortes et poussière : le faire régulièrement à l’aide d’un balai-brosse, d’un souffleur ou encore d’un simple aspirateur

Base aqueux de résidus de nourriture : verser du détergent ménager non abrasif et frotter ensuite légèrement à l’aide d’une éponge et de l’eau savonneuse. Rincer à l’eau claire. Les taches récalcitrantes peuvent être enlevées avec une solution d’ammoniaque.

Produits cosmétiques : éponger avec du détachant, frotter avec du détergent et de l’eau claire

Déjections d’animaux : nettoyer avec du vinaigre blanc dilué dans de l’eau, à quantités égales

Chewing-gum : détacher à l’aide de glaçons, ou de gaz fréon

Neige et verglas : laisser fondre et balayer au balai-brosse puis laisser sécher.

Enfin, si le sable sur lequel est tendue la toile commence à s’affaisser, il importe de remblayer la partie creuse afin de ne pas déstabiliser le gazon synthétique.

Architecte paysagiste: réussir son jardin